À propos d’Amélie Haurhay

Amélie Haurhay - A propos de mon écriture

Bienvenue à vous, amis lecteurs, qui venez découvrir mon univers. Plusieurs étapes ont jalonné le chemin de mon écriture. Laissez-moi vous les raconter…

Là où tout commence

Depuis que je suis petite, je lis énormément. Toute ma famille vous dira qu’on me voyait toujours avec un livre à la main, même dans les grosses fêtes de famille ou les mariages ! Je dévorais tout ce que je pouvais trouver, dans quasiment tous les genres littéraires.

De cette période m’est venu l’amour des histoires, de l’imaginaire, des intrigues qui vous empêchent de dormir, des personnages qui vous émeuvent, vous emportent ou vous font vous révolter.

Est-ce de cette passion pour la lecture qu’est ensuite venue l’écriture ? Peut-être…

Là où tout prend forme

Je peux simplement vous raconter quel évènement a généré ma première envie d’écrire.

C’était il y a 20 ans, pendant l’été 2003, le dernier de ma période étudiante. Je passais un week end chez des amis, et pendant une discussion animée, une expression est sortie qui m’a fait réagir : “Tiens, ça ferait un bon titre de roman !”. Des noms de personnages et des décors ont ensuite émergé. J’ai passé le reste de cet été là à noircir un cahier avec les premières idées, les premiers développements de ces personnages, les ressorts de l’intrigue, les descriptions du monde où ils vivraient, etc. J’ai même écrit le début d’un prologue.

Et puis, ma vie professionnelle a commencé, un déménagement est arrivé, et le cahier a été soigneusement rangé dans un tiroir, avec alors l’idée que je n’étais peut-être pas faite pour écrire des romans. Depuis, j’ai changé de lieux d’habitation plusieurs fois, le cahier m’a suivi partout, il est toujours resté rangé dans un tiroir, mais j’ai continué à y penser. Plus exactement, je pensais à cette histoire de manière particulière, mais pas forcément à l’écriture de manière générale.

Là où mon écriture se construit

Il y a une petite dizaine d’année, j’ai commencé à écrire des histoires pour tous petits, à destination de mes neveux. Je voulais leur raconter des histoires qu’ils ne trouveraient pas dans les nombreux livres qu’on leur offrait. Des histoires pour leur proposer une autre vision des choses…

Mes histoires ont grandi avec eux mais elles ne sortaient pas du cadre familial. Mon premier roman est d’ailleurs né comme ça. Au départ, il devait s’agir d’un conte pour enfants. Mais en travaillant et développant l’histoire, les héros sont devenus plus âgés, les thématiques abordées plus adultes et le conte de quelques pages s’est transformé en roman pour adolescents.

Là où mon écriture prend sens

Derrière ce premier roman se cachait l’envie de donner une autre vision des choses. Ma vision du monde. Ma vision des choix auxquels nous sommes confrontés. Ce besoin s’est ensuite manifesté dans tous mes romans.

Comment pourrait être notre monde si… ?

Que se passerait-il si… ?

Comment réagirions-nous si… ?

Que faire contre… ?

Il y a toujours beaucoup de questions derrière mes histoires. Mais jamais de réponse nette ou définitive, car notre avenir reste une grande et belle page à écrire.

Ces histoires, ces questions, j’aurais pu simplement les écrire et les garder uniquement pour moi. J’ai finalement décidé de les publier, en autoédition.

Je souhaitais partager ces histoires avec vous. J’avais envie de donner à réfléchir sur le monde, les personnes ou les évènements qui nous entourent. J’avais également envie de savoir si vous partagiez cette vision différente du monde. Je voulais aussi savoir si vous vous posiez les mêmes questions que moi. Si c’est le cas, n’hésitez d’ailleurs pas à me contacter, je serai ravie d’échanger avec vous 🙂

Là où mon écriture se poursuit

Aujourd’hui, vous êtes déjà plus de 700 à avoir pris la route avec mes romans. Si vous souhaitez rejoindre la communauté de mes lecteurs, n’hésitez d’ailleurs pas à vous inscrire à ma newsletter.

Aujourd’hui, je poursuis l’écriture avec toujours ce besoin et cette envie de vous emmener vers une autre réalité.

Une réalité où les problèmes de communication pourraient créer confusion et intolérance, mais où la curiosité et l’ouverture sur le monde seraient la clé pour tout renverser, comme dans Le Mystère des Ghénas

Une réalité qui confronterait notre société française aux conséquences de choix politiques, comme dans 6H66

Une réalité où les apparences sont parfois un refuge pour fuir un passé douloureux, comme dans Julia et Mrs Carpenter

Une réalité où nous serions amenés à survivre face à des bouleversements climatiques majeurs, comme dans mon quatrième roman en cours d’écriture…

Demain, qui sait quelles questions conduiront mon écriture sur le chemin de nouveaux romans ?

Revue de presse

Crédits images

Certaines images des articles ont été obtenues auprès du site Pixabay ou du site Pexels. Les crédits images sont alors indiqués dans chaque article.

Les images utilisées dans les articles intitulés “Retour de salon : …” sont ma propriété.

L’image de couverture du roman Le Mystère des Ghénas est la propriété de l’illustratrice Anne-Emmanuelle Vandomme.

Blog créé en août 2016.

2 réflexions sur “À propos d’Amélie Haurhay”

  1. defossez-drozdz jessica

    Quelle fierté pour nous de voir tout ce merveilleux travail et de te voir si épanouie. Nous suivrons avec beaucoup d’intérêt ton oeuvre et entrerons volontiers dans tous tes mondes.

Laisser un commentaire