Retour de salon : le Salon du Livre Paris 2018

Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de vous faire un retour de salon du livre.

J’ai donc passé la journée de samedi dernier au Salon du Livre de Paris. J’ai occupé ma journée à la fois avec des activités de lectrice, mais aussi avec mes activités d’auteure.

En tant que lectrice, j’avais prévu 2 séances de dédicace.

D’abord, celle d’Amélie Antoine et Solène Bakowski, pour leur diptique Avec elle et Sans elle. L’histoire de 2 jumelles. Le premier chapitre est commun aux 2 romans, la suite diverge selon que les jumelles vont avancer ensemble ou non dans la vie. Ce fut un plaisir de croiser à nouveau Amélie Antoine en dédicace, et l’occasion de découvrir Solène Bakowski dont ce sera ma première lecture.

SDL Paris 2018 - Avec elle - Sans elle

En début d’année, j’ai lu (dévoré serait un mot plus adapté) la saison 1 de Sauveur & Fils 🙂 L’auteure de cette série, Marie-Aude Murail, était en dédicace sur le stand de l’Ecole des Loisirs en début d’après-midi. L’occasion de faire dédicacer la suite de Sauveur & Fils, ainsi que 3 000 façons de dire je t’aime et de rencontrer pour la première cette auteure à la bibliographie impressionnante. Rencontre courte (en raison de l’immense file d’attente qui me suivait) mais sympathique.

SDL Paris 2018 - Romans MA Murail

J’ai également profité du salon pour refaire un tour sur le stand des éditeurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, où se trouvaient les éditions Amaterra et les éditions Balivernes. 2 maisons d’édition orientées jeunesse que j’aime beaucoup, pour la diversité et l’ouverture sur le monde de leur titre et la beauté des illustrations de leurs albums. J’ai trouvé de beaux albums à offrir à 4 petits lecteurs.

SDL Paris 2018 - Albums jeunesse

 

Du côté de mes activités d’auteur, j’ai passé, comme l’an dernier, un bon moment sur le stand de Librinova, la plate-forme d’autoédition avec laquelle j’ai publié mon premier roman. L’équipe organisait un speed meeting entre auteurs. Découvertes d’autres auteurs Librinova, échanges sur les différentes stratégies de promotion des livres, pouvoir mettre un visage sur certains noms croisés depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux, le tout dans une ambiance très sympathique.

J’ai -enfin- pu croiser dans le monde réel une sympathique blogueuse, qui vit également en Picardie : Aurélie, du blog Des Livres et Moi. Quelques minutes d’échanges, notamment sur son activité pendant le salon ou les auteurs qu’elle m’a permis de découvrir 🙂

Le hasard m’a également permsi d’exploiter la (longue) attente pour la dédicace de Marie-Aude Murail. J’ai sympathisé et beaucoup discuté avec mes 3 voisines « de patience » (après 25 minutes d’attente avant l’heure officielle de la séance, et pendant les 45 minutes suivantes pour attendre son tour, il y a largement le temps d’entamer la conversation). Après échanges sur les lectures, les auteurs respectivement déjà vus en dédicace, et autres sujets, j’en ai profité pour leur parler du Mystère des Ghénas, puisqu’elles lisaient notamment du roman adolescent. Une distribution de marque-pages plus tard, je me suis fait la remarque que sans stand, j’avais tout de même réussi à partir à la rencontre des lecteurs 😉

Une édition 2018 pour moi assez riche pour ce salon. Rendez-vous l’an prochain à Paris, et dans bien d’autres salons ailleurs d’ici là 🙂

Retour de salon : le salon du livre d’Albert

Les 15 et 16 octobre dernier se tenait le 5ème salon du livre d’Albert (Somme). C’est la seconde fois que je me rends à ce salon, qui me permet à chaque fois de découvrir de nouveaux auteurs et illustrateurs. Ce salon du livre rassemble en effet à chaque fois des auteurs de littérature contemporaine, des auteurs et illustrateurs jeunesse et des auteurs et dessinateurs de BD.

Je suis revenue les bras bien chargés, notamment de livres jeunesses pour les petits bouts de la famille. Peu de livres supplémentaires pour moi, m’étant déjà fait plaisir la semaine dernière au salon du livre d’Aumale, et ayant une Pile à Lire qui commence sérieusement à déborder !

Est d’abord revenu d’Albert un livre sur la pomme de terre, sobrement intitulé… Pomme de terre (il y a tout de même un complément au titre : Histoires, recettes et rencontres en Picardie 😉 ). Ce livre d’Hélène Adrien-Bouchardeau et Emilie Le Gulvout est édité par les éditions Cours Toujours, éditeur picard. Je vous en livre la quatrième de couverture :

Elle est généreuse, elle est goûteuse, elle a une histoire extraordinaire et on ne peut plus s’en passer… Elle inspire, elle attire, elle étonne, elle a toute sa place dans le patrimoine de la Picardie : la pomme de terre est un trésor ! Connaissez-vous son origine, ses vertus, ses secrets ? Savez-vous que Parmentier était picard ?

Ce livre met en lumières les multiples facettes de ce formidable tubercule. Rencontres avec les passionnés, anecdotes, informations botaniques, diététiques, scientifiques et industrielles, astuces, conseils de jardinage, recettes traditionnelles et de grands chefs…

De surprises en surprises, le livre vous invite à une exploration curieuse et inédite de cet univers plein de richesses. Un livre à parcourir dans tous les sens au gré de votre fantaisie !

Le second livre que j’ai ramené pour moi est Promenade au Pays des Hobbits, de Jean-Rodolphe Trulin, édité chez Terre de Brume. Il s’agit là pour moi de mieux connaître l’univers de Tolkien, dont je suis assez fan. Ce livre est consacré à l’exploration de la Comté, le pays des Hobbits. En voici le résumé :

Souvent traversée et quittée en hâte par des personnages préoccupés par leurs propres quêtes, la Comté de J.R.R. Tolkien (1892-1973) méritait qu’on s’y attarde un peu. Quel lecteur du Seigneur des Anneaux n’a pas déjà songé à marcher dans les pas de Bilbon, de Frodon ou de Tom Bombadil sur les chemins de l’aimable pays des Hobbits ? Quel lecteur ne s’est pas étonné de l’apparence de réalité qu’offre ce monde rural imaginaire pourtant si familier et si parfaitement cohérent ?

En passant par les agréables sentiers de la géographie, de la toponymie, de l’onomastique, à la rencontre de mots exprimés dans des langues historiques ou imaginaires, les Promenades au Pays des Hobbits offrent au lecteur sept itinéraires à travers la Comté, dans ses villages, ses collines, ses forêts, le long de ses rivières et de ses étangs cernés de joncheraies. Autant de motifs qui se côtoient et se répondent d’un texte à l’autre, de romans en poèmes, en formant les somptueux tableaux campagnards d’un univers secondaire qui évoque fortement une Angleterre rurale chère aux souvenirs de J.R.R. Tolkien, dont on célèbre cette année les 120 ans de sa naissance.

Viennent ensuite 6 albums pour enfants, de 3 auteurs ou illustrateurs différents.

De Christine Naumann-Villemin : La princesse coquette (illustrations : Marianne Barcilon). L’histoire d’une petite fille qui veut s’habiller comme une princesse alors que ses habits ne sont pas adaptés au temps qu’il fait. Mais elle va vite découvrir qu’il y a plein d’autres vêtements amusants. Je vous invite à en découvrir le résumé sur le site des Editions Kaléidoscope.

J’ai découvert l’auteur-illustrateur Edouard Manceau. De lui sont d’abord arrivés chez moi 2 petits albums pour les petits sur les animaux. Une explication amusante au pourquoi du comment les animaux sont ce qu’ils sont : Tougoudou l’escargot, et Paf le canard, aux éditions Frimousse, dans la collection La P’tite étincelle. Ensuite un album intitulé Le caca du coucou, toujours aux éditions Frimousse, dans la collection Maxi Boum. Une histoire très rigolote sur un coucou qui ne dit pas « Coucou » ! J’ai enfin retenu l’album Tous pareils. Petites pensées de sagesse caribou, aux éditions Milan. Une jolie histoire pour découvrir que malgré nos différences, nous sommes tous pareils !

Pour terminer, j’ai découvert l’illustrateur Clément Lefevre, via l’album Thomas le magicien, aux éditions Seuil Jeunesse. Une jolie histoire de Sébastien Pérez sur un petit garçon, Thomas, qui cherche quel inventeur il pourrait être, pour faire honneur au prénom de Thomas Edison…

Livres ramenés du Salon du Livre d'Albert 2016

Photos ©Amélie Haurhay