Bilan d'écriture, Ecriture en cours

Bilan d’écriture de mai

Pour la première fois depuis le début de cette année, je viens de connaître un mois vide côté écriture. Et soyons honnêtes, côté recherches également. Bref, voici un bilan qui ne pèse pas bien lourd.

Les 800

Les plus cinéphiles d’entre vous auront peut-être compris l’allusion au film les 300 😉 Vous savez, ce film avec Gérard Butler qui raconte la bataille des Thermopyles. Cet épisode de l’histoire de la Grèce antique voit quelques centaines de soldats spartiates, conduits par le roi Léonidas, tenter de résister jusqu’à leurs dernières forces à l’empereur perse Xerxès.

Moi qui ne donne jamais aucun bilan chiffré de mes volumes d’écriture car ce n’est pas façon d’envisager mes objectifs, je vais déroger cette fois-ci à cette règle. Car en mai, je n’ai écrit que 800 mots. C’est à dire tout juste l’équivalent d’une séance d’écriture habituelle pour moi. Et encore, je les ai produits en deux fois !

Quels terribles ennemis ai-je à affronter pour en arriver à cette situation ? Quels obstacles insurmontables ont bien pu se dresser sur le chemin de mon écriture ? Ai-je eu à combattre des dizaines de milliers de soldats ?

Non, j’ai simplement fait face à de toutes petites distractions, dont une qui est toujours redoutable : la paresse. Eh oui, j’ose l’avouer : en mai, je n’avais pas vraiment l’envie d’écrire, ni l’énergie. En mai, fais ce qu’il te plaît, dit le dicton. Je l’ai donc appliqué à la lettre, et je me suis laissé portée par un rythme complétement détaché de mon manuscrit en cours.

Chat dormant sur le canapé
Image par linda mac de Pixabay

Ajoutez à cela un joli coup de fatigue en début de mois qui m’éloignait à la fois de l’écriture et de la lecture, et vous comprenez comment j’aboutis à ce maigre bilan.

Rien de rien, vraiment ?

Et pourtant, il s’est tout de même passé quelques petites choses dans mon activité d’autrice. L’envie n’était pas là. Mais cela ne veut pas dire que les réflexions et divagations sur Roman n°4 ont été totalement absentes de mes occupations.

Malheureusement, ces réflexions ne m’ont pas beaucoup emmenées vers le travail sur les décors et plans intérieurs et extérieurs. Plutôt sur des remarques ou observations que les héros pourraient se faire sur leur monde d’avant, c’est à dire notre époque

Ces petites idées sont notées précieusement dans mon cahier de travail, mais attendront de voir les objectifs de juin réalisés pour prendre forme.

Mes objectifs de juin

L’objectif de juin est de ce fait facile à deviner : faire ce que j’avais prévu pour le mois de mai. Voici donc ce qui m’attend pour ce mois :

  • avant tout, terminer le plan de mon décor intérieur.
  • exploiter mes recherches et bâtir le plan du décor extérieur.
  • entamer l’écriture de chapitre 5.

Rendez-vous en juillet pour savoir si je vais enfin me tenir au programme fixé 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.