Bilan d’écriture de février

Février, un mois plus court en nombre de jours. Pas forcément en nombre de réalisation. Je suis très satisfaite du mois qui vient de passer, car j’ai pu consacrer pas mal de temps à Roman n°4. Le tout grâce à l’effet “vacances”.

Avoir enfin le temps

Février est le mois où je prends mes congés d’hiver. Une semaine de fermeture de mon entreprise, pour me reposer et recharger les batteries. Vous me direz sans doute qu’une semaine, c’est court. Mais quand on a habituellement peu de temps, c’est long 😉 Une semaine, ça offre de prendre le temps de faire les choses. Non que je n’ai pas de temps le reste de l’année pour des occupations personnelles non liées au quotidien ou au travail. Mais pendant cette semaine de congés, je peux faire les choses, presque sans me soucier du temps qu’il faut leur consacrer.

Bureau avec ordinateur et réveil
Photo de JESHOOTS.com sur Pexels.com

Le temps, la contrainte la plus importante de notre quotidien. C’est vrai pour les auteurs comme ça l’est pour beaucoup de personnes. Imaginez. Vous avez une idée, vous identifiez tout ce qui vous sera nécessaire pour la mener à bien, vous obtenez tous ces éléments, et vous vous lancez. Parmi tous ces éléments, même lorsqu’on a pensé à y placer le temps nécessaire à la bonne réalisation de cette idée, c’est l’élément qui risque de nous filer entre les doigts.

Malgré la bonne préparation de tout nouveau projet, avoir tout le temps nécessaire pour le réaliser reste un gros défi. Je le mesure chaque jour depuis le début de l’écriture de Roman n°4. Pourquoi pour celui-ci et pas forcément pour les précédents romans ?

Parce que cette fois-ci, j’ai tellement travaillé mon plan en amont que je pensais que l’écriture serait… Non pas plus simple, non pas plus rapide, mais plus facile à caser dans mon quotidien. Bref, que la gestion du temps ne serait plus forcément la plus grosse contrainte.

Et pourtant, si. Tout reste une question de temps. La façon dont on l’organise ; à quelle(s) occupation(s) on le consacre et pour quelle durée. Et depuis le début de cette année, plein d’autres occupations sont venues prendre place dans mon temps libre, et l’écriture s’est placée un peu en retrait. J’attendais donc beaucoup de cette semaine de congés, pour laisser à Roman n°4 plus de temps dans mon quotidien.

Reprise d’un rythme quotidien pendant une semaine…

Ce fut un pari réussi ! J’ai fait ce qu’il fallait pour cela. J’ai notamment utilisé le moment le plus calme de la journée : très tôt le matin, quand le reste de la maisonnée n’était pas encore levé. Je reste une lève-tôt, même en vacances ! Et tous les matins de cette semaine de repos, entre 6h30-7H et 7h30-8H, je me suis attelée à Roman n°4.

J’ai ainsi pu terminer le chapitre 2, et commencer les premières lignes du 3ème.

Photo de Ann poan sur Pexels.com

J’ai aussi peaufiner – dans mon esprit pour l’instant – le décor principal de cette nouvelle histoire. Dans mes pensées, ce lieu se dessine de façon désormais très nette, à la fois dans ses traits mais aussi dans l’histoire de sa création. Cette dernière donnera d’ailleurs encore plus de poids à la façon dont les personnages se l’approprieront et dont ils mèneront leurs parcours. Je pense que je prendrai bientôt mes crayons de couleurs pour tenter de lui donner une forme plus réelle, même si je ne suis pas douée pour le dessin 😉

… Un essai à transformer

Maintenant que cette période de vacances est terminée, le défi est de ne pas laisser retomber le rythme pris pendant cette semaine. C’est pour l’instant presque réussi. Au cours de la dernière semaine de février, une fois repris le rythme quotidien du travail, j’ai repris mon manuscrit quasiment tous les jours. Parfois simplement pour quelques phrases à la suite de ce que j’ai déjà écrit ; parfois aussi pour une idée ou un morceau de dialogue qui prendra place beaucoup plus loin dans l’histoire mais que je voulais absolument noter immédiatement.

Ces quelques mots ne sont parfois pas grand-chose, mais ils traduisent un petit quelque chose de positif. Le temps grapillé aux autres occupations du quotidien pour laisser à Roman n°4 la chance de poursuivre l’effet “vacances” 🙂 Et de me faire me sentir en vacances quand j’écris 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :