Atelier d’écriture : La place des couleurs

Dans l’atelier d’écriture 258 du blog Bricabook de Leiloona de cette semaine, nous retrouvons à nouveau une photographie de Fred Hedin.

Photographie de Fred Hedin

© Fred Hedin

Cette photographie assez originale m’a inspiré le texte suivant. Il est bien différent de mes textes précédents, mais j’avais envie de changer de forme, de ton et de style, ne pas rester uniquement figée dans le cheminement intérieur d’un personnage en quête de réponse. Je vous en souhaite une bonne lecture 🙂

La place des couleurs

Blanc, Rouge et Jaune bougonnent dans leur coin.

– Il a pris toute la place !

– Oui, on ne nous voit quasiment pas.

– Ce n’est pas possible de prendre autant de place

– Bonjour Blanc, bonjour Jaune, bonjour Rouge. Vous allez bien ? demande Bleu d’un ton joyeux.

– Non, nous n’allons pas bien, répondent en chœur les trois couleurs.

– Mais pourquoi cela ? demande Bleu d’un air intéressé.

– Mais parce que tu prends toute la place sur cette photo !

– Nous ne pesons pas grand chose sur cette photo. Personne ne va prêter attention à nous, se lamente Rouge.

– Ce n’est pas à toi de dire ça, fait remarquer Blanc. Le rouge attire l’oeil. Tu as beau ne pas être très présent sur cette photo, les spectateurs te remarqueront immanquablement. Nous, c’est autre chose.

Bleu resta muet quelques instants face à ces critiques.

– Excusez-moi, je ne cherchais pas à prendre toute la place.

– Oui, c’est ce que tu dis. Allez, laisse nous tranquille et vas t’en, répond Jaune, encore plus bougon.

– Mais je ne peux pas m’en aller, se défend Bleu.

– Pourquoi cela ? demande Blanc.

– Mais parce que je suis partout, répond Bleu d’un ton naturel. Nous ne sommes pas uniquement des couleurs, nous représentons des choses, qui s’interconnectent entre elles.

– Comment cela ? demande Blanc de plus en plus curieux.

– Je suis le bleu du ciel. Le ciel est partout, il surplombe tout ce qui est sur Terre. On me regarde avec envie. L’Homme cherche depuis si longtemps à me connaître, à me maîtriser qu’il a fait de moi un rêve.

– Oui, c’est ça, continue de bougonner Jaune. Toi, tu fais rêver les Hommes et nous, nous ne valons rien.

– Mais pas du tout, s’exclame Bleu. Rouge, Blanc et Jaune, ici vous représentez une maison, là où vivent les Hommes. Vous symbolisez son attachement à la terre, là où ses rêves deviennent réalité.

– N’empêche, tu prends toute la place, continue de bougonner Rouge.

– Tu pourrais dire que pour une fois, on m’accorde beaucoup de place, souligne Bleu d’un ton taquin.

– Quelle bêtise tu vas encore inventer ? répond Rouge, agacé.

– Tu n’as jamais remarqué que le ciel est quasiment tout le temps un simple élément du décor et du cadre, rarement le sujet de la photo ?

Rouge rougit encore plus à cette remarque.

– C’est vrai, je n’y avais jamais pensé.

– Tu ne t’en es jamais plaint ? demande Jaune.

– A quoi cela servirait-il ? Tout dépend de l’œil qui regarde les choses. Comme je suis partout, personne ne pense à moi comme à un sujet. Ici, on m’a accordé beaucoup de place, j’aimerais en profiter pour une fois. Et puis, Rouge, Jaune et Blanc, si le cadrage avait été différent, si vous aviez été le sujet central de ce cliché, si on n’avait vu que vous, croyez-vous qu’on parlerait autant de cette photo ? Je vous l’ai dit, nous représentons des choses qui s’interconnectent entre elles. Ici, je prends beaucoup de place et paradoxalement, ça vous met en valeur.

Bleu continue de se promener, souriant et joyeux, comme le bleu pur d’un beau ciel d’été peut rendre souriant et joyeux celui qui le regarde.

Rouge, Jaune et Blanc restent silencieux un moment, semblant observer le monde qui se déroule à leurs pieds. Au bout d’un moment, Rouge s’interroge.

– Bleu, tu es encore là ?

– Je te l’ai dit, je suis partout. Bien sûr que je suis encore là.

– Finalement, on aime bien la place que tu prends sur cette photo.

16 réflexions sur “Atelier d’écriture : La place des couleurs

  1. Appropriation très origiinale de cette photo qui m’a rappelé des albums de jeunesse pour les tous petits. La façon de parler des couleurs m’a fait pensé à une discussion de cour d’école qui se prêtait bien à la naïveté de la photo. Bravo à toi.

    Aimé par 1 personne

    • Merci bcp Valérie pour ton commentaire 🙂 Et merci aussi pour le compliment de comparer la qualité de ce texte à celle des albums pour enfants 🙂 C’est par des textes et histoires pour les petits que je me suis mise à l’écriture et savoir que ce ton ou ce type d’écrit rencontre une appréciation positive de la part des adultes est un bel encouragement pour moi 🙂

      J'aime

    • Merci bcp, Amandine, pour ton commentaire 🙂 Je suis ravie que la fraîcheur et l’innocence de ce texte t’ait plus. Un peu de légèreté, ça fait du bien de temps en temps, et ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas dire des choses plus profondes avec ces textes plus frais 🙂

      J'aime

  2. Une bien belle idée de texte que de faire parler les couleurs ! Fallait y penser et tu l’as fait ! Bravo ! Derrière ces échanges spontanés entre elles je n’ai pu m’empêcher de méditer sur un « vivre ensemble  » qui nous manque cruellement ici bas et qui pourtant devrait être notre B-A-BA… Merci et bravo

    Aimé par 1 personne

    • Merci bcp Nady pour ton commentaire 🙂 Le « vivre ensemble » que tu évoques, je n’y avais pas pensé en premier lieu, mais c’est vrai que ce texte pourrait y faire penser, notamment quand on songe à toutes les personnes qui ont d’abord le réflexe de bougonner avant de s’intéresser à ce qui se passe autour d’elles… Encore merci 🙂

      J'aime

      • tu m’as bien comprise 😉 et tu me donnes même l’inspiration de mon prochain texte 😉 la photo de cette semaine me parle beaucoup 😉 j’espère te lire lundi prochain aussi. Belle fin de semaine

        Aimé par 1 personne

        • Ah ben, du coup, j’ai hâte de découvrir ce que la photo de cette semaine va t’inspirer, suite à cet échange 😉 Pour le moment, rien ne me vient particulièrement pour cette semaine, mais parfois l’inspiration pointe le bout de son nez quand on ne s’y attend pas. Belle fin de semaine également et à lundi 🙂

          J'aime

  3. Elle est charmante ton histoire et ça fait du bien d’essayer des trucs !!….Et juste pour t’embêter un peu , le seul problème que j’y vois c’est que le Blanc n’est pas une couleur !!!…Elle ne figure pas sur le cercle chromatique de même que le Noir d’ailleurs ….Mais en fait on s’en fiche n’est-ce pas !!!!
    Un écrivain a tous les droits ……

    Aimé par 1 personne

    • Merci bcp Bénédicte pour ton commentaire 🙂 Merci aussi de me rappeler ces éléments de base concernant le cercle chromatique. Dans la vraie vie, je ne suis pas très douée en dessin, je crois que là, ça se voit ! C’est pour ça que j’ai plutôt choisi d’écrire, d’ailleurs ; je sais mieux dépeindre les choses avec des mots 😉 Mais tu as raison, un écrivain a tous les droits, y compris de se tromper quand ça l’arrange pour son histoire (mais bon, faut pas pousser trop loin les approximations non plus !) 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s